La raison pour laquelle Alan Watts refuse tout appel révolutionnaire, voire réformiste, (et/mais Trump est un « réformiste », par exemple) provient de l’évidence irréductible qu’en toute société succédant à une autre société demeure le fait qu’il s’agit d’une société et que la caractéristique majeure de toute société, quelle qu’elle soit, jugée bonne ou jugée mauvaise, est d’être tout à la fois géniteur, vecteur et terrain d’idéologies et de mythologies ; toute société crée ses normes sociales et ses dieux directeurs. Toute société contient ou supporte une métaphysique. Elle ne libère pas de la métaphysique. La Libération dont traite Alan Watts est au-delà du langage. Certaines formes culturelles invitent à aller dans ce sens et d’autres à s’en écarter ou aller en sens contraire. A ce niveau, sans être un grand yogi ou lama perché sur un Himalaya ou l’un des cinq monts sacrés de Chine, on peut vouloir prendre plaisir à vivre son jour de chaque jour – éclairé ou non de ces vertigineuses hauteurs métaphysiques ; mais se laisser prendre aux, discours des bateleurs d’attrape-nigauds. NOTA : Faisant allusion à ce qui ressemble fort au Revenu Universel de base traitait du rapport de l’être humain à la matérialité, qu’il jugeait être en Occident une abstraction (idéologique) de plus, venant en somme s’ajouter aux anges et aux archanges. Quid du bonheur-liberté ?

J’allais oublier : En Orient, l’affranchissement économique est la condition d’accès à toute voie spirituelle. Refuser une revenu vital pour tous revient à interdire toute spiritualité authentique.

Quelques autres notes :

- Dominique MEDA, « TRAVAIL - La fin du travail ?  », Encyclopædia Universalis [en ligne], http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail-la-fin-du-travail/

- Dominique MEDA, « TRAVAIL - La fin du travail ?  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail-la-fin-du-travail/

- Voir dans le CNRTL, à l’entrée « machinisme »

- Le mot latin persona désignait le masque de l'acteur. < voir dans EU

- Tout le problème, dans le consumérisme, est d’inciter à « faire preuve de personnalité » sous réserve qu’il s’agisse ressembler à la standardisation sociale dominante le plus vite possible.

- Auparavant, il était question de machinisme et certaines de ces machines s’appelaient « robots » ; c’était de la mécanisation, mais pas de la « robotique » (terme d’abord littéraire plus que technique : pour ma part, je pense à Asimov. D’un autre côté, une part de la S-F n’était que de l’anticipation romancée, organisée autour d’une intrigue ou d’un prétexte d’intérêt variable ; mais, une autre part était

- « La passion aveugle, perverse et homicide du travail transforme la machine libératrice en instrument d’asservissement des hommes libres : sa productivité les appauvrit.

(…)

Le rêve d’Aristote est notre réalité. Nos machines au souffle de feu, aux membres d’acier, infatigables, à la fécondité merveilleuse, inépuisable, accomplissent docilement d’elles – mêmes leur travail sacré ; et cependant le génie des grands philosophes du capitalisme reste dominé par le préjugé du salariat, le pire des esclavages. Ils ne comprennent pas encore que la machine est le rédempteur de l’humanité, le Dieu qui rachètera l’homme des sordidoe artes et du travail salarié, le Dieu qui lui donnera des loisirs et la liberté. »

(Paul Lafargue, 1842-1911)