L'intérêt de cette vidéo n'est pas dans les idées ou les notions évoquées, très sommairement d'ailleurs. Il est, selon moi, dans le comportement d'Alan Watts lui-même, sa difficulté à prendre la pose d'un "philosophe", puis son plaisir de jouer, sa difficulté à garder son sérieux et contenir son envie d'éclater de rire. (On peut penser à Sivananda posant en tenue d'esquimaux ou faisant mine de conduire un scooter, et autres pitreries. Pour ma part, je me souviens de l'une des premières conférences de Maître Deshimaru pour "expliquer" za-zen : j'avais mal au ventre à force de me tordre de rire, quand il soulignait la différence entre "bonne" position - entre tension et détente - par rapport au pratiquant trop crispé ou trop avachi !

 

Alan Watts Philosophe